algues-menu

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais ce poisson pêché dans les eaux froides des lacs de montagne à la chair rosée et au goût délicat possède de multiples vertus. Il fait partie des espèces nobles travaillées par les artisans des Jardins.

Sortir des sentiers battus et du tout saumon ”. C’est le crédo de Patrick Coppin, le “palais” des Jardins, et d’Hélène Guislain, nutritionniste, qui depuis ce début d’année travaillent ensemble à la conception de recettes saines et de qualité. Chaque semaine, derrière les fourneaux, le duo expérimente des recettes autour de produits de la mer, qui sortent de l’ordinaire.

Parmi leurs découvertes, l’omble chevalier. Espèce méconnue, proche de la truite et du saumon, on la retrouve principalement dans les eaux froides des lacs de montagne en Islande, mais aussi en France, dans la région d’Annecy.

Côté culinaire, “ c’est un poisson moins gras, délicat en bouche et à la texture plusfine ”, atteste Patrick Coppin. Aux Jardins, l’ancien chef cuisinier le décline sous toutes les formes : fumé, tranché, écrasé, allié à du citron confit ou en tartare, avecdes dés de pomme, façon “méli-mélo”.

Encore rare dans les assiettes et sur les étals des poissonniers, l’omble chevalier se savoure cru ou cuit et offre un festival de saveurs et de bienfaits. Riche en “ bonnes graisses ” et en oméga-3, sa consommation est à ce titre bénéfique au système cardio-vasculaire. Il est aussi une source importante de phosphore, de magnésium et de vitamines A et D.

Alors, si l’inspiration vous manque à l’approche des fêtes de fin d’année, sa chair rosée goûteuse, accompagnée de légumes frais, pourrait vous offrir une parfaite alternative aux classiques toasts de saumon fumé.

Méli-Mélo Omble Chevalier & Dés de Pomme
return_top